20061012

 

Gender: Apprendre par l'experience

*Best practice. Coherent planning concerning indigenous peoples must not only "target" indigenous women as passive beneficiaries, but should seek to actively engage women through culturally appropriate mechanisms early on in participatory design processes and throughout program monitoring and evaluation. Lessons learned about gender and the participation of women from the forestry sector are highly relevant to community development initiatives that concern food security, income generation, child survival, community health, education and access to justice. Excerpt from "La FAO et les groupements autochtones" par K. Andersson et H. Ortiz-Chour:

"...Durant les préparatifs du Congrès forestier pour l'Amérique centrale, le FTPP a reconnu que les femmes ne sont pas suffisamment représentées dans les groupements nationaux pour les consultations avec la CICAFOC. Afin de remédier à cette situation, le FTPP a demandé au CCRMDF d'organiser plusieurs consultations parallèles avec des groupements de femmes avec lesquels le FTPP collabore depuis cinq ans. Dix réunions locales ont été organisées avec la participation de plus de 500 femmes provenant de divers groupes ethniques, organisations locales et projets forestiers...Les femmes ont pu ainsi procéder à un échange d'expériences sur l'aménagement des forêts, les cultures, la médecine traditionnelle, la gestion de la faune l'artisanat, etc. En septembre 1995, en conjonction avec le Congrès forestier de San Pedro Sula, un atelier régional d'agricultrices et de groupements autochtones a permis aux femmes rurales d'exposer leurs priorités. Avec le soutien du FTPP, les participantes ont publié un document qui a été soumis au Congrès forestier...Les principales questions abordées ont porté sur la nécessité: *d'identifier des mécanismes officiels et officieux pour reconnaître le rôle des femmes en matière de production et de reproduction; *de réviser les politiques nationales pour garantir aux femmes le droit de posséder la terre et d'avoir accès au crédit et à l'assistance technique; *de revoir les programmes de formation en agroforesterie pour s'assurer qu'ils incluent la question du rôle particulier de chaque sexe; *d'encourager les projets forestiers à reconnaître les activités domestiques et le travail des femmes en général, et à soutenir leurs efforts pour réduire la violence domestique et institutionnelle..."

Comments: Post a Comment



<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?